Zoom sur le projet Vergers haute tige

Entretien avec Régis Huet, Directeur des Vergers Vivants à la Damassine, porteur de projet français.

Tout d’abord, pouvez-vous nous expliquer ce qu’est un verger haute tige et comment cet écosystème s’inscrit dans le patrimoine culturel et naturel de l’Arc Jurassien ?

Les vergers haute tige sont des milieux très liés à l’activité humaine et constituent  un élément unique prenant la forme d’un espace ouvert, généralement prairie, regroupant des arbres fruitiers. Ils sont formés d’arbres de plus de 10 mètres, possédant une couronne pouvant atteindre 15 mètres.

Suite à des bouleversements du monde agricole et des us et coutumes, ces agrosystèmes ont connu un fort recul en Europe. Par exemple, en Suisse, on constate une diminution importante, de 13 millions d’arbres en 1951 à moins de 3 millions en 2001. Pour la France une diminution est également constatée, avec une réduction des surfaces d’au moins 80 % en 50 ans dont plus d’un tiers entre 1982 et 1998.

Les vergers haute tige marquent une certaine continuité dans le paysage rural de l’espace transfrontalier entre l’Ajoie et le Pays de Montbéliard et des actions sont menées pour conserver ce patrimoine fruitier qui présente un intérêt social bien marqué, étant au cœur d’une identité collective rassembleuse. De plus, ces vergers possèdent une diversité génétique importante avec le nombre de variétés qui les composent. La richesse de la faune et des flores associées à ces milieux est grande. Bien que peu d’espèces dépendent uniquement du verger haut tige, c’est un habitat secondaire très attrayant pour des espèces dont les milieux de prédilection ont fortement régressé.

Quelles sont les actions que vous et votre partenaire entreprenez pour préserver ce bien collectif ?

Notre projet va tout d’abord permettre d’avoir une compréhension affinée de la situation de départ sur nos territoires (état des lieux des vergers, impacts environnementaux, analyse de la production et de la transformation locale). Cette première analyse sera complétée de recherches sur les opportunités et potentialités économiques des produits issus des vergers haute tige. A partir de là, des programmes appropriés d’aide à l’investissement dans des plantations, acquisitions de matériel d’entretien, de récolte et de transformation seront développés.

Dans quelle mesure le soutien des fonds européens vous a-t-il permis de réaliser votre projet ?

Le soutien des fonds européens nous permet de développer et de mettre en œuvre des axes de travail nécessitant un investissement financier important difficilement mobilisable au niveau local. Il nous permet également dégager du temps d’échanges, de mutualisation et d’enrichissement de nos expériences respectives, l’avancement des actions étant diverses de part et d’autre de la frontière.

 

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×