ALGA

Ci-dessus : Image en fausses couleurs, obtenue à partir d’un des satellites Sentinel-2 d’observation de la Terre de l’Agence spatiale européenne développée dans le cadre du programme Copernicus, le 6 septembre 2021, permettant de montrer l’ampleur du bloom et aussi son « comportement » en lien avec l’hydrologie lacustre. ©Sentinel-2, EU Copernicus, EO Browser 

Neutralité carbone et transition écologique.

Efflorescences Algales dans le Léman face aux changements GlobAux

Le projet consiste à étudier comment les blooms algaux (c’est-à-dire la prolifération de microalgues incluant les cyanobactéries) peuvent impacter, dans un contexte de changement climatique, la qualité des eaux du Léman ainsi que les différents services qui en découlent comme l’approvisionnement en eau potable, la pêche (professionnelle et récréative) ou encore les activités de loisirs.

Résultats attendus

En plus de déterminer les facteurs de forçage identifiés comme responsables des proliférations algales au Léman, le projet ALGA permettra notamment de cartographier les réseaux réglementaires et d’acteurs qui contribuent à la gestion du lac. Grâce à ce projet, au-delà de la connaissance de ces manifestations, des protocoles pour l’évaluation et la gestion des risques ainsi que des outils d’aide à la décision opérationnels et adaptés à la situation locale du lac franco-suisse seront proposés. Ces outils devraient participer à l’amélioration de la gestion et de la gouvernance du plus grand lac naturel d’Europe occidentale ainsi qu’à la préservation des activités économiques liées.

 

Ci-contre : Bloom d’Uroglena sp. dans le Léman visible sur l’ensemble du lac au cours de la première semaine du mois de septembre 2021. Cette photo a été prise à Thonon-les-Bains, devant INRAE CARRTEL. Chaque millilitre d’eau de surface contient plusieurs centaines à milliers de cellules de la microalgue.
©sjacquet

France Suisse Total
Coût total € 565 299 € 376 393 € 941 692 €
Coût total CHF 563 207 CHF 375 000 CHF 938 207 CHF
Dont FEDER* 452 239 €
Dont fonds fédéraux (NPR) 150 000 CHF
Dont fonds cantonaux 140 000 CHF

* Fonds européen de développement régional

Partenariat

  • SCIMABIO Interface
  • École Polytechnique Fédérale de Lausanne

Informations

Dates du projet

Du 08/01/2024 au 07/01/2027

Nom du chef de file France

INRAE CARRTEL

Nom du chef de file Suisse

Université de Genève