NANOFIMT – Nanoparticules harmoniques fonctionnalisées pour l’imagerie ultra-sensible et le théranostic

Dans le domaine biomédical, le projet développe un prototype de nano-sondes d’imagerie optique utilisé pour faciliter le diagnostic précoce et la prise en charge personnalisée de nombreuses pathologies, telles que le cancer. Le projet propose une approche pluridisciplinaire combinant des compétences dans les domaines de la synthèse de nanomatériaux, de la synthèse organique, de l’imagerie multi-photonique ou encore de la biologie. L’étude des propriétés optiques des nanoparticules doit déboucher sur un prototype de nano-sondes fonctionnalisées pour des applications biomédicales. D’une part, ces nano-sondes permettront de détecter des pathologies dans le cadre de protocoles d’imagerie ultra-sensible et ciblée du cancer. D’autre part, elles serviront d’outils de théranostic (contraction de «thérapie» et de «diagnostic») car elles seront capables de délivrer des agents thérapeutiques de manière locale.

France Suisse Total
Coût total € 674 000,00 € 570 042,14 € 1 244 042,14 €
Coût total CHF 703 588,00 CHF 595 067,00 CHF 1 298 655,00 CHF
Dont FEDER* 404 400,00 €
Dont fonds fédéraux (NPR) 201 255,00 CHF
Dont fonds cantonaux 90 000,00 CHF

* Fonds européen de développement régional

Partenariat

  • Ecole Centrale de Lyon
  • Aurea Technology
  • Epithelix
  • Tibio
  • Université de Genève

Informations

Dates du projet

Du 01/10/2015 au 30/09/2018

Nom du chef de file France

Université Savoie Mont Blanc

Nom du chef de file Suisse

Ecole Polytechnique fédérale de Lausanne
Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×